Depuis des siècles, il y a des fêtes médiévales, dans le Nord-Pas-de-Calais. C’était un défoulement qui convoyait les processions religieuses, menée par le fou officiel de la ville ; les bourgeois jetaient au peuple des dragées et on perçait des tonneaux de vin. C’était la période festive où les tabous et les règles sont transgressées. On pense que ces fêtes médiévales sont à l’origine des carnavals d’aujourd’hui ; car on jette toujours quelque chose à la foule, et on porte quelque chose en procession. C’est l’occasion à la ville de sortir son ou ses géants symbolisant souvent un héros, un métier ou un animal.

Le Mot Carnaval

Il vient du mot italien carnelevare qui signifie (sans viande ou enlever la viande), après le Mardi Gras.

La Période

Le carnaval commence le jour de l’Epiphanie, pour se terminer le Mercredi des Cendres, soit de la 2ème semaine de février à la 2ème semaine de mars.

Aujourd’hui

C’est Monsieur le maire accompagné de fidèles, qui du haut de son hôtel de ville ou de son église, jettent à la foule en délire, les symboles de l’histoire de sa ville, hareng, louches, berlouffes…

Les Bandes

Il peut y a voir jusqu’à 20 000 carnavaleux dans une bande.
Ils défilent dans les rues derrière la musique (la « clique »), conduite par un tambour-major.

Les Bals

Les carnavaleux se retrouvent la nuit, dans les grandes salles de l’agglomération, pour faire la fête en mêlant chansons carnavalesques, à la musique contemporaine et tout ça au profit d’associations.

Les Villes

Chaque année, de nombreuses villes de la région organisent leur carnaval, avec le défilé des associations, leur géant, et diverses animations.
Le carnaval le plus important et le plus connu est bien sure celui de Dunkerque, mais en voici d’autres.