L’estaminet était le lieu de sociabilité par excellence des ouvriers du Nord. A mi-chemin entre bar et restaurant, on y buvait, on y fumait, avant même de penser à manger. Sur les tables de bois s’entrechoquent les verres de bière brassée dans la région. Les pots à braises vierpots étaient mis sur les tables pour que les consommateurs puissent y allumer leurs pipes.
Les estaminets étaient souvent le siège d’une société festive ou d’un syndicat voire d’un parti politique.
L’internationale a été écrite dans un estaminet lillois du quartier Saint Sauveur en juin 1871, et n’a jamais été publié avant 1887.

Le mot « estaminet  » date du XVIIe siècle.

Plusieurs origines annoncées :
– d’origine wallonne « staminê » cela signifie « salle à poteaux »
– de l’espagnol « esta un minuto », un endroit où l’on passe en hâte boire un verre.
– d’un dialecte d’Ostende désignant la famille
– du lieu où l’on fumait la pipe autour du vierpot, le pot à braises
– du bégaiement à force de boisson.
– de stamen, un terme lié à l’industrie textile qui prouverait que des affaires s’y traitaient ou que l’on pouvait y trouver de la main d’oeuvre.

Décorations typiques

Le decors des estaminets

Des anciens ustensiles de cuisine en émail, un comptoir en bois, des branches de houblon séché suspendues au plafond, des carreaux de faïence, des nappes vichy…

Restauration

les différents plats dans les estaminets
Le pâté et le fromage des moines servi sur des planches, une impressionnante variété de bières, des grillades, de la carbonnade, du potjevlesch, des ragoûts ou des plats courants comme les croque-monsieur ou les spaghettis Bolognaise.

Des Jeux

Billard Nicolas

Jeux en bois, jeux de cartes, jeu de bourle, jeu de fléchettes, la grenouille, jeu de massacre, jeu de tonneau, jeu de marteaux, le billard nicolas, jeu de puces, la table à toupie.

en savoir plus sur les jeux traditionnels

De la Musique

On y écoute de la musique traditionnelle, et on y découvre des groupes et chanteurs de différents horizons.

Au sorti de la fosse
C’était l’estaminet
Qui défendait la cause
De ce monde ouvrier

C’est le bistrot du mineur
Où l’on parle ch’ti mi
Les hommes tous en sueur
Y dégustent leur demi

On y sert la bistouille
Et son café brûlant
Qui fait naître les embrouilles
Parmi les pauvres gens

Certains des prolétaires
Y jouent à la belote
Avec avis contraires
Les rires et les parlottes

Lieu de réunion
De cette marée humaine
A l’âpre condition
De leur mal qui traîne

On y paie la semaine
A tous ces renégats
Qui ruminent leur peine
Et forment les syndicats

C’est un point de rencontre
Aux horaires de la mine
Des descentes, des remontes
Et comptage des berlines

Café d’un autre temps
Au groupement d’ouvriers
A leur cheminement
Tu as contribué

Henri Raimbaut

Annuaire des estaminets

Trouvez un estaminet par son emplacement ou sa popularité, et consultez ou déposez votre avis sur l’établissement.

Lien

wikipedia.org