Il existe de nombreux produits sucrés au pays des ch’tis.
En voici quelques uns

La Coquille

La Coquille brioche de noel

C’est la Brioche de Noël. On lui donne la forme d’un enfant emmailloté. On l’appelle cougnou en Belgique et son nom change suivant les différentes régions.


wikipedia.org

La Cassonade

La Cassonade

C’est un sucre brut roux extrait de la canne à sucre qu’on déguste étalé sur de larges tartines beurrées ou dont on fait la tarte au sucre.
Dans les autres régions on l’appelle vergeoise.

wikipedia.org

Le Sucre Candy

Le Sucre Candy

C’est du sucre de canne sous forme de cristaux de très grande taille.

wikipedia.org

Les Babeluttes de Lille

Babeluttes de Lille

Ce sont des bonbons enrobés de chocolat et fourrés au spéculoos et sucre vergeoise.

wikipedia.org

Les Bêtises de Cambrai

Les Bêtises de Cambrai

Il y a près de deux siècles, Emile Afchain qui était alors apprenti confiseur chez ses parents, dans notre bonne ville de Cambrai, avait fait des erreurs dans la fabrication des bonbons qui lui avaient été demandés.

Sa mère lui cria alors avec colère: « Ils sont ratés tes bonbons ! Tu n’es bon à rien ! Tu as encore fait des bêtises !

Mais les bonbons se vendirent fort bien et continuèrent à être demandés parce qu’ils étaient rafraichissants, digestifs et surtout vraiment bons.

On leur donna le nom de BETISES puisqu’ils étaient le résultat d’erreurs, de bêtises de fabrication ; et c’est ainsi qu’Emile AFCHAIN devint l’inventeur des Bêtises de Cambrai.

Depuis cette époque, les Bêtises de Cambrai furent souvent imitées, copiées mais elles n’ont jamais été égalées. Ce sont les seules vraies Bêtises de Cambrai.

betises-de-cambrai.com
wikipedia.org

Les Chiques de Bavay

Les Chiques de Bavay

Elles sont de couleur brune comme les babeluttes de Lille et parfumées à la menthe comme les bêtises de Cambrai.
Depuis août 2010, elles ne sont plus à Bavay, mais elles sont parties rejoindre les bêtises, à Cambrai.

wikipedia.org

Le Spéculoos ou Spéculos

Le Spéculoos ou Spéculoos

Biscuit à base de cannelle, de clou de girofle et de cassonade qui accompagne généralement le café.
Le nom spéculoos ou spéculos vient du latin « species » qui signifie épices.

wikipedia.org

Les Gaufres Fourrées

Les gaufres lilloises

Elles sont fabriquées dans la plus ancienne confiserie de Lille « chez Meert ». Cette boutique
fondée en 1761 a gardé son somptueux décor de 1839. C’est en 1849 que Méert
met au point la recette de la gaufre fourrée à la vanille de Madagascar, qui fait
depuis la réputation de la pâtisserie. Charles de Gaulle, né à Lille, en raffolait, et la
maison lilloise fut un temps fournisseur officiel du roi des Belges.

Le logiciel libre expliqué à Cafougnette

Em grand-mère ale faijot des gauffes qu’cétot à s’in pourléker les babines. A ch’teure, em mère ale in fait, em seur aussi, mi j’in mange et et’femme ale pourrot in faire auchi. Te vos pas du que j’veux in v’nir ? Te verras. Ch’é simpe. In mange des gauffes à ch’t’heure pasqu’em grand-mère ale a mis s’recette sous licence libe sin l’savoir. Ale aurot pu la warder et in entendrot pus parler d’cha ach’teure mais ale avot d’l’idée em’grand-mère.
Ch’est comme el bio. In faijot comme cha autrefos et pis in a oblié et in recomminche à ch’teure. Min grand-père quétot cinsier i faijot du bio.

Ravises bin ches gauffes. Te n’en verras pon d’parelles. Mi j’les ai fort quere minger. J’pourros in minger gramint. Te sais bin qu’ichi ch’est l’usache. Dins chaque famille, in a eune recette ed’gauffes.

Sus ches markés ou al’ducasse, te vos ches gins qui n’in vintent. Mi j’dis qu’ch’est nin bon et qu’ch’est kèr et pis qu’y a qu’les gauffes d’em grand-mère. In les appele les gauffes ed’Mémé. In d’a pon d’autes. Ch’est les meilleures. Les seules qu’j’avos trouvé pas mauvaises, ch’est les gauffes ed’chez Meert Te connos Meert ? Ch’est une patisserie, un marchand d’chuques ed’Lille. Je n’d’ai jamais acaté mais durant tous ches salons et ches colloques, y’a toudis quéqu’in qui n’en acate et in en donne à ches gins à la fin avec el’champane.

Alors el’gauffe d’em grand-mère, ch’est l’gauffe libe, el’gauffe défreumée. El’gauffe ed’chez Meert, ch’est l’gauffe propriétaire. Te vos ? J’vas t’dire. Te s’ras déberloqué.

Em’gauffe quand em’mère ale in fait, j’peux in minger à m’convenance. Mi j’l’aime bin minger caute el’soir quand ale sort de l’gauffrier. Et pis j’in mange el’lendemain : al pikète du jour, à nonne, à l’ermontée, à l’brunnète et même par nuit. Ch’est min dessert, em’friandisse. Cha n’m’aide pas à perdre des kilos. Mais ch’est rin…

Te vas m’dire : el’gauffe ed’chez Meert, j’peux l’minger comme ej’veux. T’as qu’a in acater in tiot peu. Te porras les faire recauffer, in minger frod. Te fais ch’que te veux avec. Cha ch’est bin vrai.

Mais…

Mais si ches gins d’chez Meert, i n’in font plus qu’pour tous ches salons et ches colloques et qu’te peux pus in acater, ch’est fini. Ch’est cha el liberté 0. Te vos c’que j’veux dire ? Minger l’gauffe comme te veux. Te peux même in vinte su ch’marké si te veux.

Min bio-frère il aime bin avec pus que d’castonade ou d’chuque roux qu’d’beurre ed’barratte. Pus qu’y a d’chuque, mieux qu’ch’est. I rajoutot de l’castonade din l’beurre pour la farce. Em seur ale n’aime pas l’chuque. Ale aime bin chez gauffes sans rin, comme cha. Alors ale mettot rin d’ssus. Avec el’gauffe ed’chez Meert, te peux pas. Te peux toudis écrire pour bertonner mais cha m’étonnerot qui zin fassent autrement rin qu’pour ti. I vont t’arconter des carabistouilles, alors qu’ti, j’te l’avos bin dit, te peux faire che qu’te veux. Ch’est cha el liberté 1.

Et pis, te vos, si cha n’avot pas été sous licence libe, in n’in parlerot pus. In jour min grand-père i a écrit l’recette pour em mère. Ale l’a collé dins sin cahier et pis ale in fait souvent. Em grand-mère et min grand-père i n’sont pus mais in pense toudis à eux quand in in mange. I z’étot pas riches. I z’étot cinsiers mais i zavot chel’recette et i pouvot in faire cadeau aux amisses.

Em mère ale a donné à m’seur. Em seur ale donnera à ches zinfants et à ter tous del famille. Ch’est l’liberté 2. Te donnes à cheux qu’te veux.

Ch’est pas comme el’fricadelle

Tout l’monde i sait, mais personne i l’dit. Alors que l’gauffe ed’Mémé. Te peux savoir commint qu’chest fait et même canger. Te peux faire à t’mote si ça t’amus….

Mi j’les aime avec del chuque roux. Inda i font cha avec del’chicorée. I z’y mettent du rhum ou aute cose. Am maison, in respecte l’usache et in n’cange rin. El’castonade ch’est sacré. T’as bin vu ch’t’homme et tal’heure su ch’marké. I vindot des gauffes. I n’avot d’tous les parfums. Avec el’gauffe ed’Mémé, te peux faire parel. Te peux canger l’chuque roux, par aute cose, mette de l’crem al’plache comme si te faijos de l’tarte à gros bords. Ch’est pas l’respect de l’usache, mais y’a mie personne qui f’ra s’caboche. Et te peux même in faire profiter el zautes sins qu’in dis rin. Avec el’gauffe ed’chez Meert, te peux pas. Ch’est l’liberté 3 cha.

Allez, prends une gauffe, in’da. Te vos, si te preferes chelle la, te préféreras l’logiciel libe. T’in fais ch’que te veux, te l’donnes à qui qu’te veux. Ch’est ti pas bio, cha ?

meert.fr
gaufrehouplines.com
wikipedia.org